RSS

Archives

En passant

En révisant mes classiques pour préparer mon rendez-vous de mercredi en vue d’un poste de chef de projet e-learning, j’ai relevé la préface d’un ouvrage intitulé  » Gestion de projet: vers les méthodes agiles » de Véronique Messager Rota. Un ouvrage complet et très intéressant que je vous recommande chaudement.

Je trouve que ces quelques mots illustrent très bien ce métier complexe:

Rigueur, ouverture, disponibilité, intégrité, bon sens, organisation, anticipation,
écoute active, autodiscipline, capacités analytiques, diplomatie, leadership, transparence, proactivité, capacités relationnelles, professionnalisme… Voilà tout ce qu’on demande à un chef de projet aujourd’hui : de réunir l’ensemble de ces qualités… et la liste pourrait s’allonger. Un « mouton à cinq pattes », allez-vous dire. En effet, dans un environnement complexe, de surcroît, contraint par le time to market, il doit (faire) développer un produit au moindre coût dans des délais de plus en plus courts avec une qualité irréprochable.
Capitaine du navire, chef d’entreprise ou chef d’orchestre, clé de voûte de l’édifice que constitue son équipe, le métier de chef de projet est loin d’être simple et confortable !
D’autant que si tout va bien, il recueille rarement les félicitations du client ou de sa hiérarchie (« après tout, il n’a fait que son travail ! ») ; en revanche, si quelque chose tourne mal, il en sera responsable.

En référence à la métaphore de Jérôme Barrand, dans son ouvrage sur Le Manager agile, on pourrait comparer le chef de projet à « Tarzan » dont le talent est « avant tout d’être sensible aux signaux pertinents dans la jungle, univers d’ombre et de « bruit », univers de turbulence fait de menaces d’espèces concurrentes et d’opportunités végétales et animales ! Son talent a alors été d’inventer tous les jours des solutions innovantes pour survivre puis de trouver un équilibre et surtout de communiquer malgré tout avec tous les acteurs de son environnement […] ».
Débutant ou expérimenté, n’avez-vous jamais ressenti ce sentiment de solitude dans cette jungle qu’est l’entreprise, un univers dans lequel risques et menaces rendent le chemin plus ardu ? Ne vous êtes-vous jamais senti à cours d’imagination pour trouver des réponses et des solutions aux écueils rencontrés ? N’avez-vous jamais été envahi par l’incertitude liée à l’imprévisibilité des événements ? N’avez-vous jamais rencontré de difficultés à mobiliser tous les membres de votre équipe ? N’avez-vous jamais eu l’impression d’être abandonné par votre hiérarchie ? Pouvez-vous, enfin, affirmer avoir réussi tous les projets que vous avez menés ?
Être chef de projet est un métier passionnant mais difficile à exercer. Avant tout, parce que le chef de projet, lui-même, doit être multicompétent : c’est-à-dire maîtriser les techniques de gestion de projet, appréhender, chaque fois, les spécificités du projet et en plus être un bon leader d’équipe. Ensuite, il est souvent seul, pour faire face, notamment, à l’incertitude qui l’entoure. Alors, gérer un projet serait-ce une mission (im)possible ?

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 28 octobre 2013 dans Tout venant

 

Étiquettes : , , , , , , ,

En passant

Bonjour à tous!

Il y a quelques jours j’ai crée une petite boutique en ligne. On y trouve les originaux de mes dessins à la vente ainsi que des reproductions à bas prix en format carte postale. Parce qu’on ne sait jamais… Un peu de beurre dans les épinards?

N’hésitez pas à y faire un tour et à partager l’information si le cœur vous en dit 🙂

Caprie Gribouille

Une petite boutique

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 octobre 2013 dans Tout venant

 

Étiquettes : , , , , ,

En passant

« Nous avons tous des rêves, des idéaux. Mais ils sont difficiles à réaliser, parce qu’il y a l’éternel problème de l’argent, du métier, des enfants, de la maison…Tout cela empêche ( sauf quand l’idéal est dans l’argent,  le métier, les enfants, la maison, là tout va bien ).

Alors les gens finissent par se séparer de leur idéal parce qu’ils trouvent que c’est beaucoup trop difficile à réaliser. Moi, la seule différence, c’est que je prends mes rêves au sérieux. Je leur obéis. Résultat : pas d’argent, pas de métier, pas d’enfants, pas de maison…mais je rencontre mon idéal . Je ne dis pas c’est mieux ou c’est moins bien. Je dis : chaque vie est différente et la mienne est comme ça. »

c’est quoi la vie…

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 juillet 2013 dans Tout venant

 

Étiquettes :

En passant

On le sait, les entreprises doivent être de plus en plus performantes pour rester compétitives.

Cela implique notamment qu’elles pérennisent leurs …

viaTravailleurs de la connaissance.

Travailleurs de la connaissance

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 février 2013 dans Vu sur le web

 

Étiquettes : ,

En passant

Qu’elle est l’impact neurologique, positif ou négatif, du jeu vidéo sur le fonctionnement du cerveau ? C’est ce que propose …

viaNeurologie du jeu.

Neurologie du jeu

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 février 2013 dans Vu sur le web

 

Étiquettes : ,

En passant

Ce mouvement pédagogique est à la base des principes du social learning. Mais de quoi s’agit il ?

En réalité, il …

viaSocio-constructivisme, base théorique des pédagogies actives et collaboratives.

Socio-constructivisme, base théorique des pédagogies actives et collaboratives

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 février 2013 dans Tout venant

 

Étiquettes : , ,